Paris, PARIS EVENT CENTER, 27-28 septembre 2018

Evénements connexes et conférences

Architecture et impression 3D : mythes et réalités

15:00

Philippe Morel, architecte, EZCT Architecture & Design Research, fondateur de XtreeE, Maître de conférences ENSA Paris-Malaquais et responsable du département Digital Knowledge

Ajouter au calendrier27/09/2018 15:00:0027/09/2018 16:00:00Architecture et impression 3D : mythes et réalitésL’impression 3D représente une révolution industrielle pour de nombreux secteurs de la production malgré les limitations intrinsèques à cette technologie. Elle a depuis quelques années, principalement grâce aux travaux d’architectes, fait une entrée remarquée dans l’architecture si bien qu’il est difficile de voir une journée s’écouler sans qu’il en soit question dans les discours et rapports divers. Nous verrons quels sont les inventeurs et acteurs, quelles sont les applications mais analyserons avant tout d’un point de vue architectural les « mythes et réalités » de L’impression 3D.   Bioline Philippe Morel est un architecte (Summa cum Laude, 2004) et théoricien, cofondateur de EZCT Architecture & Design Research (2000) et de XtreeE (2015), société d'impression 3D grande échelle dont il a été l’initiateur et premier Président. Il est actuellement Maître de conférences (Associate Professor) à l’Ecole nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais, où il dirige le département Digital Knowledge (http://dk-digital-knowledge.com/, cofondé avec le Pr. Christian Girard), ainsi que le responsable du comité scientifique et pédagogique du Mastère Spécialisé Design by Data (Advanced Master in Computational Design, Digital Manufacturing and Building Technologies) à l'Ecole des Ponts ParisTech. Il a récemment été professeur invité à University College London (UCL Bartlett) où il a dirigé de 2012 à 2014 un groupe de recherche du cycle post-master (Research Cluster 5 du programme Graduate Architectural Design ; Applications of Robotics to Discrete and Continuous Spatial Lattices) et fondé et dirigé une unité de diplôme (Diploma Unit 19 du programme March Architecture ARB/RIBA ; The Living Spaces of the Algorithmics). Précédemment à ses enseignements à UCL, Philippe Morel a également enseigné au Berlage Institute (Rotterdam) où il fut ‘Unit Professor’ avec un cours et un séminaire de Master (Computation in Space & the Last Domestic Landscape) en 2011-2012, ainsi qu’à l’Architectural Association School of Architecture (AA, Londres) au sein des programmes AADRL (Design Research Laboratory ; Reconsidering Elementarism ; 2012-2013) et History and Theory Studies de la Diploma School, avec un séminaire intitulé The Linguistic Turin of Contemporary Production (2006-2007). Il a publié plus de 35 essais, donné des conférences dans de nombreuses universités ou instituts de recherche (Harvard GSD, Columbia GSAPP, Pratt Institute, ETH Zurich, MIT, TU Delft, EHESS, IaaC, ENS Lyon, Mori Art Museum Tokyo, TU Wien, Iaac, etc.), et a organisé en 2007 l'exposition L’Architecture au-delà des formes : le tournant computationnel à la Maison de l'architecture et de la ville PACA à Marseille. Il fait (et a fait) également partie, toujours sur le plan universitaire, de divers comités d’organisation, comités scientifiques et éditoriaux, dont : Next Generation Building (Ed. Kas Oosterhuis, Baltzer Science Publishers), archiDOCT (Ed. Maria Voyatzaki, online PhD Papers Journal), AAG 2012-14-16 (Advances in Architectural Geometry, symposium), Fabricate 2014-17 (symposium), SimAUD (Symposium), DMS 2017 (Design Modelling Symposium), etc. Son livre Empiricism & Objectivity: Architectural Investigations with Mathematica® (2003-2004), sous-titré Une théorie codée pour l'architecture computationnelle, exposée à ScriptedByPurpose (Philadelphie, septembre 2007), peut être considéré comme le premier livre de théorie architecturale entièrement écrit en code. Le travail de EZCT Architecture & Design Research, présent dans diverses collections privées et publiques (FRAC Centre, Centre Pompidou) a quant à lui été présenté à de multiples occasions, dont récemment au sein des expositions Out of Hand: matérialisation du Postdigital (The Museum of Arts and Design, New York) et Imprimer le monde (Centre Pompidou, 2017).    www.ezct.net http://dk-digital-knowledge.com/     DD/MM/YYYY Plus d'informations

La nature du futur : architecture de l’environnement

17:00

Carte Blanche Archinov à Lina Ghotmeh, architecte, atelier Lina Ghotmeh-Architecture

 

 

Ajouter au calendrier27/09/2018 17:00:0027/09/2018 18:00:00La nature du futur : architecture de l’environnement Cette présentation dévoile le processus de conception de l’Atelier Parisien LG-A. Telle une fouille, chaque projet dévoile les histoires enfouies dans le lieu dans lequel il s’insère. Musée ou objet, la mémoire dialogue avec la matière pour faire émerger l’originalité de toute création   BIOGRAPHIE Architecte de renom, Lina Ghotmeh est la fondatrice de l’atelier international pluridisciplinaire basé à Paris Lina Ghotmeh – Architecture. Sur multiples échelles et géographies, Lina Ghotmeh tire sa réputation internationale de sa personnalité et de l’ensemble de ses projets d’avant-gardes et d’extrême sensibilité : le Musée National Estonien, principal cœur culturel pour l'Estonie inauguré en 2016, coconçu avec sa précédente association Dorell. Ghotmeh. Tane, il est lauréat du Grand Prix Afex et nominé pour le Prix Mies Van Der Rohe ; Le restaurant « Les Grands Verres », une œuvre de rénovation complète située dans l'enceinte du Palais de Tokyo - lauréate du meilleur design de restaurant 2017 ; L'exposition « Wonderlab » récemment réalisée à Tokyo et élue « La Meilleure exposition » de Tokyo. Scrutée par la presse internationale comme l'une des «10 architectes les plus visionnaires de la nouvelle décennie », Lina Ghotmeh est considérée comme « l’archéologue du futur » avec ses interventions émergeant de la nature comme des traces sollicitant nos souvenirs et nos sens. Parmi ses projets actuels « Réalimenter Masséna », une tour innovante en bois de 14 étages, à Paris - Lauréate de l'appel à projet innovant de la ville ; « Stone Garden » émergeant comme une masse sculptée en cours de réalisation à Beyrouth. Lina Ghotmeh a été récompensée par le Prix AJAP du Ministère de la Culture, le Prix Dejean de l'Académie Française d'Architecture en 2016 et récemment le Prix 40 under 40 European Architect Award. (www.linaghotmeh.com) DD/MM/YYYY Plus d'informations

architect 
meets 
innovations

Tweeter avec #ATWFR

En collaboration avec

 

 

 

 

 

Design & Plan

Médias

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sponsors